Le coulis parfait


Début septembre, les tomates sont rouges, gorgées de soleil… Prêtes à éclater si on ne les cueille pas maintenant !
Mais que faire de ces kilos de tomates mûres arrivant en même temps ? Le gaspacho à nos tables tout l’été commence à être passé de saison…

La réponse est simple : du coulis ! Avec des tomates pleines de soleil, vous obtiendrez un coulis d’une rare qualité… Qui pourra vous ravir tout l’hiver, si vous êtes prêt à vous remonter vos manches !
On a passé une partie de nos derniers dimanches à tester recette sur recette… Finalement il n’en reste qu’une : le coulis parfait.

Attention : le coulis parfait se mérite, il va vous falloir du temps et un peu d’énergie pour arriver au bout de la recette, mais croyez-nous… le résultat les vaut largement ! 5 étapes pour 5 heures de cuisine qu’il faut surveiller, parfois de près, parfois de loin… C’est parti :

Ce qu’il vous faut :
• 5/6 kilos des tomates bien rouges (ça marche aussi avec des jaunes ou des vertes, l’alliance des 3 est même redoutable, l’essentiel est évidemment d’avoir des tomates mûres !)
• 6/8 échalotes
• 3/4 oignons
• un pot de basilic frais
• (beaucoup) d’huile d’olive

Etape 1 : la peau des tomates tu ôteras
Pour retirer la peau des tomates, la technique est assez simple : il suffit de plonger les tomates quelques minutes dans l’eau bouillante.
Attention à ne pas les laisser trop longtemps pour ne pas qu’elles finissent en purée… L’idée est juste d’enlever la peau, car en coulis, même en petit coulis, la peau serait peu agréable : d’où cette première opération tomates pelées.

Etape 2 : une cuisson lente, tu réaliseras
Là commence une étape cruciale (oui déjà) : la cuisson ! Il faut commencer par faire revenir doucement les oignons finement coupés dans l’huile d’olive, et compléter avec les échalotes, toutes ! Ensuite, ajoutez du basilic selon votre goût, sans oublier que vous allez mélanger avec des kilos de tomates à terme, ce qui diluera d’autant (ou presque) le goût.

Quand oignons, échalotes et basilic sont parfaitement revenus : c’est LE MOMENT de baisser le feu… Et de mettre encore un peu d’huile d’olive : 2 grosses cuillères.
Vous pouvez enfin ajouter vos tomates pelées, là elles se réduiront doucement en purée… Les tomates étant pleines d’eau, il faut les laisser cuire lentement, et remuer souvent ! La cuisson lente et à feu doux vous permettra de conserver plus d’arômes 🙂

Etape 3 : au mixeur, le tout tu passeras
A ce moment, vous avez donc une belle marmite remplie de tomates en purée, avec oignons, échalotes et basilic… Mais tout est en gros morceaux ! Alors, l’idéal pour avoir un coulis parfait est de passer le tout au mixeur !
Attention, cette étape peut paraître extra simple… Mais en fonction de votre mixeur nous vous conseillons vivement de réaliser cette étape en plusieurs fois pour ne pas remplir votre mixeur au maximum… Sinon (comme nous) : vous allez malheureusement refaire vos tapisseries ou repeindre au choix 🙁

Etape 4 : au feu, tu remettras
Voilà l’étape la plus simple certainement : remettre à cuire quelques looooongues minutes. Attention à bien remuer pour que ça n’accroche pas au fond de votre marmite (oui on a aussi vécu ça dans l’un de nos tests !)

Etape 5 : le tout, tu dégusteras
Bon appétit !
Ça sera parfait pour accompagner vos pasti ! Ajoutez quelques fines carottes et votre boeuf haché pour transformer le tout en « parfaite bolognaise ».

Bonus
Pour la conservation, on vous conseille de mettre le surplus dans des bocaux au frigo pour ce que vous allez manger dans la semaine. Pour une conservation plus longue on vous propose deux astuces, la première, les sachets de glaçon. Vous remplissez des sachets à glaçon de votre coulis parfait et vous les congelez, ainsi vous pouvez décongeler une portion à chaque petit creux.  La seconde, les conserve et pour savoir comment bien les faire, on vous conseille de suivre le super tutoriel proposé par leparfait.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *