L’incroyable boeuf bourguignon


Lundi c’était le « Blue Monday » : le jour le plus triste de l’année : selon ce calcul scientifique rigoureux, cette terrible journée tombe chaque année le troisième lundi de janvier. Il résulte d’une équation prenant en considération plusieurs facteurs : la faible luminosité du jour, les conditions météorologiques exécrables en cette période, l’éloignement des fêtes de fin d’année, l’état des finances du foyer, l’abandon des bonnes résolutions et le fait que lundi sonne la fin du week-end. Certains media en ont fait des tonnes à ce sujet…

De notre côté ça allait très bien : on s’est consolé de cette triste journée avec une recette de boeuf bourguignon absolument divine. D’après ce qu’on a lu, vous devriez apprécier : le boeuf bourguignon figure toujours dans les classements de recettes préférées des français. En février dernier, Opinionway l’avait même classé en tête (ex aequo avec la blanquette de veau). Il ne sous reste plus qu’à vous souhaiter un très bon appétit ! Pour ne rien vous cacher, on a juste supprimer le céleri pour des raisons pratiques, sinon on est très très proche d’une recette du pape de la cuisine traditionnelle : Paul Bocuse.

Ingrédients de notre incroyable boeuf bourguignon

  • 1 kg de paleron de bœuf
  • 125 g de lard (minimum)
  • 12 petits oignons
  • 60 g de beurre
  • 400 g de carottes

Pour le bouquet garni :

  • 1 branche de thym
  • 1/4 de feuille de laurier
  • 4 brins de persil
  • 1 cuillerée à soupe de farine
  • 1 cuillerée à soupe de concentré de tomate
  • 1 l de bon vin rouge
  • 2 gousses d’ail
  • sel, poivre

Préparation de notre incroyable boeuf bourguignon

  1. Demander à votre boucher de débiter la viande en morceaux de la taille d’un œuf. Penser à sortir la viande du réfrigérateur, 1h30, au moins avant sa mise en cuisson. Enlever la couenne du lard et le couper en dés.
  2. Éplucher les oignons et les laisser entiers.
  3. Dans une cocotte, faire fondre le beurre, ajouter les oignons et le lard et laisser revenir tout en remuant avec une cuillère en bois pendant 2 ou 3 min.
  4. Mettre ensuite la viande, auparavant salée et poivrée, et la faire dorer sur chaque face. Pendant que la viande est en train de dorer, éplucher les carottes, les passer rapidement sous l’eau fraîche et les couper en bâtonnet de 5 cm environ, puis les ajouter à la viande.
  5. Laver soigneusement le persil, puis lier ensemble thym, laurier, persil et ajouter également à la viande.
  6. Laisser revenir le tout, 30 min, environ, puis retirer la viande.
  7. Ajouter la farine dans le plat de cuisson et bien remuer avec une cuillère en bois.
  8. Quand la farine prend de la couleur, ajouter le concentré de tomate, remuer de nouveau, puis délayer le tout avec le vin rouge versé petit à petit. Saler et poivrer.
  9. Ajouter les deux gousses d’ail écrasées après les avoir épluchées. Continuer à remuer avec une cuillère en bois.
  10. Dès l’obtention d’une sauce lisse, remettre la viande dans la cocotte, couvrir et laisser cuire 2h30 environ à feu très doux.

Le plat peut s’accompagner de pommes vapeur ou d’une crique de pommes de terre. Certains le déguste également avec des pâtes fraiches ! Dans tous les cas, régalez-vous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *